08/09/2009

Miracle à Morlanwelz: il heurte un train et s'en sort indemne

Une voiture se trouvait sur un passage à niveau à Morlanwelz, lorsqu'un train est arrivé. La collision a été très violente. Le conducteur n'est pourtant que très légèrement bléssé. Un miracle.

morlanwelz

Lundi après-midi, une voiture est violemment percutée par un train à Morlanwelz. Son conducteur, un septuagénaire, s’était imprudemment engagé sur le passage à niveau. Le choc est très violent. Le véhicule est projeté sur une dizaine de mètres. Par miracle, l’homme sort par ses propres moyens de la carcasse. Il est indemne. Les riverains n’en reviennent toujours pas. "Il y avait la voiture là-bas dans les rails. A ce moment-là, j’ai couru pour voir s’il fallait porter secours. Je croyais trouver un cadavre dans la voiture. Mais, heureusement, le type était blessé superficiellement parce qu’il a pu sortir de sa voiture lui-même et marcher sur la route", raconte Achille Vandersnickt, un riverain.

Evacué après plusieurs heures, le train porte également les traces du choc. Selon Infrabel, le gestionnaire du rail belge, ce type d’accident est rarement aussi favorable. "Le message, c’est vraiment de dire que si les passages à niveau se ferme, c’est pour une bonne raison. Cela veut dire qu’un train arrive et il ne peut pas éviter un obstacle. Nous insistons donc pour que les gens se conscientisent et acceptent de perdre quelques secondes devant un passage à niveau pour traverser au final en toute sécurité", rappelle Fanny Charpentier, porte-parole d’Infrabel.

Selon les riverains, les comportements dangereux sont fréquents à cet endroit."On ose même pas faire traverser les enfants tous seuls parce que les voitures ne freinent pas. Elles roulent trop vite. En fait, il y en a qui passent le feu".

"Il y a des contrôles fréquents. Il y a un radar préventif. Il y a la police qui est présente. Par exemple, au mois d’août, il y a eu 3.500 contrôles", souligne Jacques Fauconnier (PS), bourgmestre de Morlanwelz.

En Belgique, concernant la problématique des passages à niveau, l’année dernière, il y a eu une septantaine d’accidents et on déplore une vingtaine de décès.

21:22 Écrit par Madame Vasy-raal dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.